Grand rassemblement samedi 18 février 2017

Communiqué de presse de la Coordination BureStop / 15 février 2017
 
A une année environ de la demande d’autorisation qui serait donnée -ou non- à l’Andra pour construire Cigéo, la Coordination Burestop et les opposant-es d’ici et d’ailleurs envoient un nouveau signal fort aux pouvoirs publics, dans un contexte de mobilisation qui ne fait que s’amplifier. De nombreux dossiers liés au projet Cigéo, au caractère alarmant et rédhibitoire, doivent impérativement être traités et portés à la connaissance des décideurs ET du public dont entre autres :

  • Installation de la méga-poubelle nucléaire sur un potentiel géothermique qui remet en cause la sûreté/validité du stockage et neutraliserait une ressource énergétique précieuse en ces temps de pénurie et pour l’avenir (recours juridique par des associations)
  • Début des travaux dans le Bois Lejuc en 2016 à caractère illégal par l’Andra : défrichement sans autorisation en période de nidification et construction d’un mur d’enceinte en infraction au Code de l’urbanisme (recours juridique par des associations – Audience devant la cour d’appel de Nancy le 27 février prochain)
  • Contestation de la propriété du Bois Lejuc portée par 4 habitants du village de Mandres-en Barrois : recours juridique fondé sur le caractère non réglementaire de la délibération communale et sur un échange à vil prix pour les habitants (recours juridique par des habitants)
  • Existence de nombreuses incertitudes industrielles et technologiques quant au comportement des galeries (le 26/01/2016 effondrement non élucidé dans le laboratoire), au risque sismique à long terme, aux risques d’explosion et d’incendie liés à la nature des déchets et à la configuration du site, etc.
  • Impacts environnementaux majeurs et jamais expliqués à la population liés au trafic ferroviaire et routier des déchets nucléaires (2 trains par semaine pendant près d’un siècle)
  • Sérieux doute sur la capacité de financement d’un tel projet par l’Etat et la filière nucléaire (en très grande difficulté par ailleurs actuellement)
 
Pour toutes ces raisons et parce que le projet d’enfouissement Cigéo, dénoncé depuis près de 30 ans, doit être abandonné, la Coordination Burestop et les opposant-es d’ici et d’ailleurs appellent à venir manifester en nombre l’opposition à tous travaux dans le Bois Lejuc et le soutien aux habitant-es du bois !
Samedi 18 février 2017 à partir de 10h30
Rendez vous à Bure (Maison de la résistance)
Conférence de presse à 10h30 (Monument proche de la Maison)
 
INFOS / PROGRAMME : ici
Contact presse : 07 53 54 07 31
06 86 74 85 11 – 06 64 66 01 23
This entry was posted in Actualités, Campagne / Action. Bookmark the permalink.