Cigéo? Bure?

Qu’est ce que c’est ?

Cigéo : c’est un projet de creuser 100 kilomètres de galeries souterraines destinées à recevoir les déchets les plus radioactifs de l’industrie nucléaire, ainsi que de construire plusieurs installations nucléaires de base en surface.

Bure et Saudron : ce sont deux petits villages situés aux confins de la Meuse,  de la Haute-Marne et des Vosges, où l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) s’est installée en 2000 avec son « laboratoire de recherche souterrain».

Objectif officiel du « Labo » : définir les conditions d’un site d’enfouissement des déchets nucléaires de haute et moyenne activité à vie longue, à plusieurs centaines de mètres de profondeur.  Une densité de 6hab/km² et les dizaines de millions d’euros distribués aux collectivités, particuliers, entreprises et associations locales ont contribué à laisser s’implanter ce « labo » en Meuse/Haute-Marne, tandis que dans les nombreux autres villages pressentis ailleurs en France, les populations et élus se sont fermement opposées et ont réussi à empêcher l’installation de tels laboratoires.

    Après 15 ans d’études sur un site unique et sans contre-expertise, 25 ans d’arrosage financier des départements, sans jamais aucune consultation nationale quant à l’avenir du nucléaire et de ses déchets, l’Andra choisit par un total hasard le sous-sol de Bure où enfouir, pour l’éternité, des déchets qui seront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.Cigéo ? Qu'est-ce que c'est ?     Ce projet de poubelle nucléaire, nommé Centre industriel géologique (Cigéo) se précise sur les communes de Bure et ses voisines Saudron, Bonnet, Mandres et Ribeaucourt. Cigéo, ce serait 70 ha d’installations nucléaires en surface et des galeries souterraines à 500m de profondeur sur 15 km², destinées à recevoir les déchets les plus radioactifs de l’industrie nucléaire, pour la bagatelle de quelques dizaines de milliards d’euros.

     Ce projet, développé par l’Andra et les producteurs de déchets (EdF, Areva, CEA), est bien encore qu’un projet. Bien avancé, certes, mais rien n’est encore fait ! Il n’y a pas de déchets nucléaires à Bure ! L’arrivée des premiers colis est visée pour 2025.

   Cependant l’achat des terres par l’Andra (déjà 1200 ha en Meuse et Haute-Marne) continue, les aménagements du territoire (voie ferrée, route, terrassement, lignes électriques…) sont prévus avant 2020, la propagande se diffuse… On doit donc être un maximum informés et mobilisés pour empêcher la construction de cette poubelle démentielle !

Pour aller plus loin : www.burestop.eu et pandor.at