Les vraies découvertes en forêt après le passage de l’Andra…

L’Andra se moque des habitant-e-s de Bure, Mandres-en-Barrois, Saudron, Ribeaucourt, Bonnet et de tous les autres villages aux alentours. Elle met la pression, achète, accapare, détruit sans autorisation. Et ose même avoir une exposition permanente « Découvertes en forêt » dans son laboratoire à Bure.

Dernièrement, l’Andra a obtenu la forêt du bois Lejuc, située à Mandres-en-Barrois et qui appartenait jusqu’alors à la commune. Un recours administratif porté par des habitant-e-s du village est en cours pour annuler la délibération du conseil municipal validant cet échange. La partie juridique s’annonce longue et l’Andra n’a pas le temps. Du coup elle a déjà commencé à refaire les chemins blancs, à poser des barrières et depuis peu, a même défriché entièrement une parcelle de bois pour en faire une plate-forme entièrement entourée de grilles et de barbelés très affûtés !

Plate-forme bois Lejuc

Bois Lejuc chemin

La preuve que l’Andra se fout bien des avis des habitant-e-s et de l’Office national des forêts qui lui enjoignait, dans son rapport du 26 octobre 2015 sur la distraction du régime forestier de ce bois préalablement à un échange, cette réserve : « L’installation définitive du stockage des déchets nucléaires HAVL et MAVL n’ayant pas encore été entérinée par les représentants de la Nation, il convient de poursuivre les actions mises en œuvre dans le Bois Lejuc (entretien des plantations réalisées, dégagement des régénérations, martelage des coupes) en application de l’aménagement valable jusqu’en 2018 éventuellement prorogé car la commune avait différé un certain nombres d’interventions dans l’attente de l’échange. Compte tenu de l’échéance inconnue du défrichement, voire de son effectivité, l’ONF doit continuer d’assurer la gestion, pour le compte du nouveau propriétaire du Bois Lejuc, Etablissement Public, dans l’esprit d’une poursuite d’une gestion durable et du respect des engagements en matière d’aides. »

Apparemment la gestion durable ne l’est pas, l’avis de l’ONF : le préfet et l’ANDRA passent outre (c’est juste bon pour les cons hein), et le défrichement c’est maintenant !

Nombre de promeneurs se font alpaguer par des vigiles de l’Andra au prétexte qu’ils n’ont pas à se trouver dans la forêt, des aménagements sont en cours à l’intérieur et une plate-forme grillagée ne protégeant rien du tout (pour le moment) est protégée par des barbelés agressifs :

Barbelés plate-forme Lejuc

Alors, on se permet de rappeler à l’Andra que cette forêt va être récupérée d’ici peu par ses habitant-e-s et qu’ainsi, les barbelés pourront être recyclés autour du laboratoire, déjà blindé comme une prison. Prouvant leur intégration réussie sur le territoire de la Haute-Saulx (Sud-Meuse).

 Bloc de pierre de l'Andra

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.